Article accueil

Audience et communauté sur Community

Audience, communauté : de quoi parle-t-on et comment les engager sur Community ?

Pour démarrer cet article, un peu plus théorique que les aides aux créateurs que nous vous avons déjà proposés, voyons ensemble la règle des 90 - 9 -1. Il s'agit d'une variante du principe de Pareto, la fameuse loi des 80-20 qui veut que 80% des effets sont le produit de 20% des causes : dans la vente, par exemple, 80% du chiffre d'affaire résulte de 20% des clients.

Dans notre cas, celle d'une communauté qui se regroupe autour d'un intérêt, on vérifiera plutôt une répartition de 90 - 9 - 1 : 1% des personnes sera créatrice (de contenus ou de conversation), 9% va y réagir et 90% va simplement le consommer.

 

 

Audience et communauté

Vous l'avez compris, cette répartition va nous permettre de faire la distinction entre audience et communauté. Il peut être tentant de parler rapidement de "communauté" dès que l'on met en place un système d'échange et de communication dans le cadre d'un projet, le principe est dans l'air du temps et donne une (bonne) image collaborative.

Mais de quoi parle-t-on ?

Un exemple pratique permettra de mieux situer la différence : l'orsqu'une marque (ou une personnalité) vous demande de rejoindre sa page Facebook, de suivre son compte Twitter, Instagram, Tik Tok ou [insérer ici le nouveau réseau social du moment], elle ne vous fait pas rejoindre sa communauté mais bien son audience. Vous faites en effet maintenant partie d'un groupe qui peut recevoir les messages (texte, vocal, photo, vidéo ou autre média) d'un émetteur et c'est là la définition d'une audience : le public touché par tel ou tel média (c'est la définition Larousse pour être précis).

En réalité, une communauté reposera sur plusieurs principes très différenciants de l'audience : il faut être plusieurs (ça, c'est un point commun), actifs, reconnaître des objectifs, intérêts, valeurs, motivations, normes conformes à notre identité personnelle, reconnaître l'existance du groupe et le fait d'y appartenir, enfin il faut disposer de la capacité de communiquer avec le groupe et ses membres.

 Prenons un autre exemple : un spectacle type seul-en-scène, le public est constitué de quelques dizaines de personnes, il y a des interactions entre l'artiste et le public (qui est donc actif), et l'on trouve au moins une valeur commune au public qui est l'intérêt porté à l'artiste. Peut-on parler de communauté ? Comme vous l'aurez deviné, pas vraiment : la communication se déroule principalement dans un sens - même si l'artiste jauge vos réactions et adaptera ses futurs spectacles, il s'agit plus d'une mesure que d'un échange, on y reviendra. Le public est là pour écouter, repart une fois le spectacle terminé, le contenu consommé, c'est un trait caractéristique d'une audience.

Il existe d'autres structures qui pourront s'inscrire entre l'audience et la communauté (groupe de travail, entreprise, etc...) mais nous nous intéressons bien sûr ici à la structure des groupes que vous retrouverez (ou que vous créerez) sur Community.

 

 

Quelle différence en pratique ?

Pour faire le lien avec la répartition 90 - 9 - 1  : votre audience représente 100% de la population qui reçoit vos messagesVotre communauté est bien sûr formée des 1% de créateurs mais aussi d'une partie des 9% qui réagissent (et qu'il ne faut pas oublier) : ils interviennent pour compléter, corriger, vous défendre, partagent régulièrement votre contenu. On ne peut pas les nommer créateurs à proprement parler mais ils cochent toutes les cases que l'on demande à un membre de communauté.

Il existe des raccourcis pour se créer une audience, en particulier quand vous en avez les moyens financiers, alors qu'une communauté doit être bâtie. Pour le dire plus vite, une audience peut être achetée alors qu'une communauté doit forcément être construite. Attention cependant à ne pas abuser des raccourcis : structurer une audience importante, de qualité et fidèle demande beaucoup de travail. Cependant, comme dit précédemment vous pouvez monnayer votre accès à un public plus large (sponsoriser vos contenus, payer pour toucher l'audience d'un site ou d'un influenceur, participer ou organiser un événement qui réunira l'audience que vous souhaitez toucher, ...), charge à vous de trouver le meilleur public et de lui proposer la bonne expérience. Une communauté de par sa définition repose à l'inverse sur des notions de confiance, de motivation, d'adhésion à l'identité, le tout sur du long terme. Un travail de longue haleine. 

De ce fait, on ne "travaillera" pas son audience et sa communauté de la même façon :

- Pour développer son audience (outre les exemples payants cités ci-dessus), vous devrez toucher, faire connaître, intéresser le bon public à votre message. Cela comprend toute la création de contenus et sa promotion : bouche-à-oreille, optimisation "technique" (pour les moteurs de recherche ou l'algorithme des réseaux sociaux), relais sur d'autres médias ou plateformes touchant un plus large public, etc...

- Pour entretenir votre audience, à vous de trouver les moyens pour la fidéliser et l'intéresser davantage avec pour objectif de voir revenir un maximum des "90" qui s'intéresse à votre message. Une bonne façon de procéder sur Community consiste à convaincre les visiteurs de devenir membre de votre communauté (Community)

- Pour engager votre communauté, votre objectif consistera à augmenter et approfondir la relation avec vos membres. On passe d'un raisonnement quantitatif (mesurer une audience, qualifier une audience) à des actions qualitatives (discuter, qualifier, partager avec votre communauté). Nous avons consacré un article à la gestion des contributeurs au sein d'une communauté collaborative qui sera de bon conseil pour la gestion et l'implication des membres de votre communauté.

 

 

Et Community : plutôt pour agréger une audience ou construire une communauté ?

Comme vous avez pu le lire entre les lignes, nous croyons qu'une communauté se bâtit sur l'implication d'une partie de votre audience et Community vous permet cette construction.
Les articles et les pages vous permettent d'exprimer et d'organiser facilement vos idées : recettes de cuisine, astuces de jeu vidéo, article complément d'explication d'une vidéo Youtube, etc... Il s'agit des fondations, ce qui va permettre à vos visiteurs de définir s'ils sont intéressés par vos contenus.
Si c'est le cas (et on vous le souhaite), vous pourrez les convaincre de devenir membre et les garder informés de votre actualité (via le système de notification automatique ou des emails personnalisés que vous pouvez créer et gérer dans Administration > Communication).
Surveillez les commentaires proposés en réponse à vos articles et activez le fil d'actualité pour que vos membres puissent échanger publiquement : ces deux fonctionnalités vous seront utiles pour faire passer votre audience la plus motivée des 90 au 9% qui réagissent aux contenus.
Enfin, si votre souhait est d'aller au delà et de construire une communauté autour de votre projet, l'étape suivante consiste à guider vos membres qui souhaitent vous rejoindre et participer et leur laisser l'autonomie de le faire. Concrètement, Community vous permettra de définir des rôles pour chacun de vos membres, plusieurs personnes pourront ainsi proposer des contenus, gérer le fil d'actualité, proposer des événements, bref avoir une possibilité d'action sur les différents outils que nous vous mettons à disposition dans le cadre de votre communauté. 

 

Nous espérons que cet article, un peu théorique, vous permettra de mieux distinguer les enjeux portés par une audience et ceux d'une communauté. Si vous souhaitez réagir ou proposer un complément à ce très riche sujet, nous serons ravis de continuer la conversation en commentaires 👇. Enfin, si vous souhaitez vous-même sauter le pas pour la création de votre communauté, nous sommes à votre disposition via le formulaire de contact pour vous aider !